Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>
Christophe SINEUX
12 février 2021
Distances et triathlon

Distances et triathlon

Quel est le point commun entre un sprinteur de 100 mètres et un marathonien ? Entre un nageur de 50 mètres libre en bassin et un nageur de 10 km en eau libre ? Pas grand chose hormis le sport pratiqué ...  C'est exactement la même chose en triathlon ! Le sport ne fait pas la spécialité .. A chacun son profil, à chacun sa distance, et à chacun ses objectifs. Longtemps caricaturé en "sport pour les fous", le triathlon pour les non-initiés est souvent considéré comme un sport d'ultra-endurance. Or il existe différents formats de course, pour différents types de sportifs et donc différents types de triathlètes. Tout le monde n'est pas forcément fait pour un Ironman ... celà ne doit pas être un frein pour découvrir la discipline !

FORMATNatationCyclismeCourse à pied
FFTRIFFTRIFFTRIFFTRI
XSEntre 250 m et 500 mEntre 6,5 km  et 13 kmEntre 1,7 km et 3,5 km
S750 m20 km5 km
M (olympique)1,5 km40 km10 km
L3 km80 km30 km
XL4 km120 km30 km
XXL3,8 km180 km42,195 km
WTCWTCWTCWTC
Ironman 51501,5 km40 km10 km
Ironman 70.31,9 km90 km21,1 km
Ironman3,8 km180 km42,195 km

Les différentes distances officiels peuvent être modifiés par l'organisateur selon la difficulté (le dénivelé notamment). En général une différence de 10% est tolérée entre le format officiel et celui de l'organisateur.

Format découverte

Le format découverte ou XS permet de découvrir le triathlon grâce à des distances assez courtes.
Anxieux d'enchaîner 3 sports ? Ce format permettra de faire sauter quelques barrières et quelques appréhensions.

Format sprint S

Ton truc à toi c'est la vitesse ? Tu aimes l'intensité d'une course, te dépasser sur une courte distance ? Et surtout tu ne te vois pas faire une épreuve d'une demi-journée ou plus (on parle bien de la moitié de 24 heures ...).
La distance S et le format sprint est fait pour toi. Format très populaire, il permet des courses spectaculaires avec les premiers qui finissent l'épreuve en moins d'une heure. Ici les transitions ont une importance capitale.
Les courses licenciés sont souvent séparées des courses non licenciés sur ce format.

Format M (format Olympique)

Ce format hybride, entre la rapidité et l'endurance, a bien sûr ces lettres de noblesses puisqu'il correspond aux distances officiels du triathlon olympique. Ici il faudra savoir gérer son corps et son effort entre intensité et gestion de course. Les transitions ont là encore une grande importance dans la course.

Les formats longues distances

Ils existent plusieurs formats longues distances, mais dans les faits la grande majorité des organisateurs se calquent sur le format Ironman 70.3 en remplacement des formats L et XL de la fédération international (pour le plus grand bonheur de ceux qui ne sont pas des grands nageurs). Il existe très peu de courses qui respectent les formats officiels préconisés par la FFTRI tout en prenant la dénomination de Triathlon L - Longue Distance.
Les distances du 70.3 correspondent à un semi-Ironman, il est également courant que ces épreuves soient surnommées ainsi. L'endurance est importante sur ces formats, une bonne gestion de l'alimentation le sera également pour finir l'épreuve dans de bonnes conditions.

Format XXL, le mythique Ironman

C'est le format mythique par excellence, celui de la célèbre épreuve de l'île de Kailua-Kona. Si la dénomination Ironman est une marque déposée de la World Triathlon Corporation il existe de nombreux triathlons qui reprennent la mythique distance sans le label en se dénommant triathlon XXL. Un entraînement important est nécessaire pour se présenter à l'épreuve et une gestion de l'effort et de l'alimentation est primordial pour espérer la finir.
Nous sommes ici dans l'endurance pure, extrême. Concernant la série Ironman, chaque épreuve est qualificative pour la finale dans la mythique île de Kona ... (ne songez pas à vous présenter à l'épreuve de Kona sans y être qualifié. Seuls 2 500 élu(e)s par an peuvent prétendre se présenter à la plus mythique des courses de triathlon après avoir obtenu leur qualification sur un autre triathlon labellisé ...)

L'Ironman ? Trop facile ...

On aurait pu s'arrêter là, mais d'autres épreuves ont vu le jour certaines sont classées dans la catégorie "Xtreme triathlon" par les conditions extrême dans lesquelles elles se déroulent (notamment à cause de leur dénivelé mais aussi de leurs conditions météo), c'est le cas de trois triathlons qui ont été intégrés dans un championnat à part depuis 2019: le XTri World Tour composé :

  • Norseman créé en 2003, à Eidford, Norvège
  • Celtman créé en 2012, à Achnasheen, Ecosse
  • Swissman créé en 2013 à Ascona, Suisse

Mais une autre fédération existe, celle de l'ultra-triathlon qui propose d'organiser des courses multipliant la distance Ironman (par deux, par trois ou par bien plus ...). Le premier "double-Ironman" est naît en 1985 à Huntsville, le "triple-Ironman" est lui naît en France à Fontanil-Cornillon en 1988. Le records est celui du double-décaTriathlon de Mexico organisé du 31 octobre au 30 novembre 1998 (double-déca = 2 x 10 = 20 fois l'Ironman ...) Le vainqueur terminera l'épreuve en 18 jours 5 heures et 21 minutes. L'histoire raconte qu'il ne lui resta plus de congés pour se reposer après la course ...

Tous ces triathlons ne respectent pas les règles de l'International Triathlon Union et ne sont ainsi pas reconnus officiellement par cette fédération.

Morphologie et triathlon

Il n'y a pas de morphologie "type" du triathlète par définition, notamment par le fait que les 3 disciplines qui composent ce sport font appels à des prédispositions génétiques différentes, et que les différentes distances font également appel à des prédispositions autres.  Néanmoins cette petite vidéo vous permettra peut-être d'auto-évaluer vos avantages génétiques  dans une discipline ou dans une distance.

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus